• 19 avril, 2023
  • 10 min

Comment choisir le meilleur BBQ

Samedi matin, je me coule un café, tout en passant en revue mes nouvelles journalières. Hop ! La dernière gorgée froide de fond de tasse et j’ouvre l’application de météo média. Surprise !!! Chérie, il annonce quinze et ensoleillé, aujourd’hui. Wow !

J’enfile mes vieilles Levis et le tee-shirt usé que ma femme déteste pour me rendre dans le cabanon. Ce gouffre obscur aux mille puzzles tout au fond de ma cour. La multitude de meubles de jardin, la toile de piscine, des pots de plantes et des babioles, dont je ne me rappelle plus pourquoi je les ai remisés, sont tous bien rangés dans un univers des plus chaotique.

Je viens à bout de me faire un chemin jusqu’à la relique, le Saint Graal, mon Saint Graal. Vire de bord le cabanon pour réussir à retirer celui-ci. Un tour de rein et quelques mots d’église plus tard, le voici enfin bien installé sur ma terrasse, mon BBQ. Le soleil pointe son nez à travers les branches dénudées de feuilles et je me frotte les mains pleines d’excitation. Un peu comme un gamin qui retrouve une vieille bébelle.

Vient le temps du nettoyage. J’ouvre le couvercle et là, POW ! La balloune vient de péter. Les grilles du dessus sont rouillées à n’en plus finir. Deux brûleurs tiennent par une vis, si je peux encore les appeler comme ça et le fond de la cuve ressemble à un artéfact Viking retrouvé dans un vieux tombeau… Bref la dépression me guette.

Je me retrouve devant le dilemme éternel…

D’un bord, dans ma tête, j’entends mon père me dire ; Commande les pièces et répare-le. De l’autre, il y a ma chère motivation qui me dit ; Investirais-tu sur une Dodge Colt 94?

Ça fait longtemps que je veux me gâter. Oui, je dis « Je », mais on s’entend que ça profite à tout le monde. En plus, on peut se le permettre financièrement. J’en parle à ma conjointe et BOUM ! Le projet est viable. Reste plus qu’à trouver le bon modèle et surtout le bon prix.

J’interroge Google… Ouf…Ok… Comment m’y retrouver

Tien c’est quoi ça… Guide d’achat BBQ JCPerreault ?

Guide d’achat BBQ JCPerreault

Aujourd’hui, dans l’univers des BBQ, en comparaison aux années 2000, ça l’a beaucoup évolué. On est loin du p’tit Hibachi aux briquettes que nos parents apportaient à la plage ou au chalet de ma tante Monique. En fait, il est facile de se laisser aller et de cuisiner de façon aussi sophistiquée à l’extérieur qu’à l’intérieur dans nos soupers du samedi avec les amis.

Vous cherchez un BBQ ? Parfait ! Vous cherchez avec grille en fonte ou en inox ? Une rôtissoire ? Un brûleur latéral ? Traditionnel ou infrarouge ? Autoportant ou encastré ? Charbon, gaz naturel, propane ? Etc…

C’est vraiment facile de se sentir dépassé par la multitude d’options qui sont offertes sur le marché.

Voici des petites questions faciles à se poser, avant de se lancer dans votre magasinage.

Le combustible

Principalement, il existe trois types de combustible.

Le gaz naturel, le gaz propane et le charbon de bois.

Le gaz naturel

Le gaz naturel est une ressource sans fin… ou presque.

Je m’explique ; on a tous au moins une fois préparer une bonne marinade dans laquelle on a baignée une somptueuse pièce de viande, pour ensuite la déposer avec tendresse sur une grille frétillante quand là… plus gaz ! Là, ramasse les clés de l’auto en catastrophe sur le comptoir de cuisine. Fonce au dépanneur du coin. Ramasse une nouvelle bonbonne. Reviens chez vous pour trouver quoi ? Une semelle de botte…

Le gaz sans fin, c’est ça. Quand tu en as besoin, il y en a. Oui, il faut faire attention à nos ressources et ne pas en abuser, mais mon steak je l’aime comme ça, saisi et juteux!

Le gaz propane

Le gaz propane, lui c’est le passe-partout. Certaines municipalités n’ont pas de réseaux de distribution pour le gaz naturel, donc impossible de le brancher.

Pas de ligne à passer enfouie dans le sol. Pas de danger de toucher ces lignes si vous faites des travaux dans la cour.  De plus, les bonbonnes sont disponibles en plusieurs formats. C’est un gros plus si vous aimez la nature & le camping et que vous souhaitez disposer de suffisamment de surfaces de cuisson et de puissances pour cuisiner comme à la maison. Par exemple, le PRO285X-MK-PHM est un excellent BBQ pour ceux qui ont le goût de l’aventure.

*Faites attention lors de votre sélection, car un barbecue calibré pour le naturel ne peut être branché sur du propane et vice versa.

Le charbon de bois

Puis, vient le charbon de bois. De nos jours, celui-ci à bien changé. Auparavant, on le retrouvait souvent sous la forme du classique barbecue à briquettes. Il reste un élément de qualité pour la cuisson, mais nécessite plus d’entretiens que les deux autres. Il faut de temps en temps, nettoyer le fond de la cuve et retirer les cendres.

Aujourd’hui, il prend des formes beaucoup plus sophistiquées. Comme le fameux « Big Green Egg » Frappé, il y a quelques années, de plein fouet par cette nouvelle tendance du retour au source et aux bonnes bouffes entre amis(es), le « Green Egg » (l’œuf pour les intimes) se prête à un style de cuisson relaxe et décontracté. Avec un Œuf, on prend son temps.

Je dis prendre son temps parce que premièrement ; il faut chauffer l’œuf lui-même et ce en soit, est beaucoup plus long que de mener un Napoleon ou un Broil King à la bonne température. Le « Green Egg » peut prendre entre 15 à 20 minutes avant d’atteindre la température souhaitée.

Ensuite vient le moment où l’on grill. C’est à ce moment que le facteur décontracté prend son envol. Sur votre terrassement, dans votre cours, un verre à la main, le phénomène d’attraction fait son entrer. Le charbon de bois dans un Œuf, avec les bonnes senteurs et la bonne compagnie, il y a comme un petit quelque chose de mystique. Le monde se ramasse toujours autour et quand le couvercle s’ouvre, il y a toujours quelqu’un pour dire : Et que ça sent bon !

Les équipements
supplémentaires

Les barbecues ne sont plus seulement des grilles que l’ont fait chauffer pour tourner des boulettes. De nos jours, la majorité des marques offrent une gamme d’équipements qui sauront multiplier les idées culinaires qu’il est possible de réaliser.

Tourne broche ou pas ?

Le tourne broche est une option très répandue et avec raison. Elle offre la possibilité de rôtir une pièce de viande de façon uniforme et ce à feu doux comme dans les meilleurs restos ! Badigeonnez en abondance et laissez les jus se mélanger, alors que vous avez votre réplique du banquet d’Astérix à portée de main.
Avez-vous goûté la différence entre un poulet au four traditionnel et celui sur une broche dans votre barbecue au milieu de votre cour ? Ajoutez un beau petit soleil qui scintille, un apéro avec votre conjoint/conjointe et voilà une recette gagnante pour un souper réussi !

Brûleur latéral

Généralement, celui-ci constitue un support au plat principal, telle une sauce ou un poêlon afin de sauter des légumes. Toutefois, il existe aussi un second type de brûleur qui est très apprécié de ces utilisateurs.
Le fameux « Sizzle » ou infrarouge ! Un brûleur à haute température qui saisit et enferme les jus à l'intérieur d’une pièce de viande de façon unique. Certains brûleurs latéraux atteignent une température de 1800 degrés Fahrenheit en quelques secondes. L’infrarouge est en quelque sorte, un tapis de feu. Une plaque de céramique recouverte de minuscules orifices qui laissent passer le gaz (naturel ou propane) afin de créer, littéralement, un tapis de feu.

Les Grilles ; Inox, fonte ou porcelaine

Les grilles recouvertes de porcelaine sont, généralement, de moins bonne qualité que les deux autres. La porcelaine à tendance à prendre de l’extension avec la chaleur et au bout d’un moment, ceux-ci craquent. La première chose que vous constaterez est que des morceaux d’émaille s’effritent de la surface.

La fonte tant qu’à elle est une grille exceptionnelle pour la cuisson à haute température. On a tous une poêle en fonte à la maison et le steak ne goûte pas pareil dans celle-ci n’est-ce pas ? Le principe de la fonte est qu’elle accumule la chaleur mieux que les autres composites. Ainsi, elle marquera clairement vos pièces.
Toutefois, la fonte demande un entretien particulier. Prenez le temps de les badigeonner d’huile de temps à autres, afin de prévenir la rouille et tout autre dépôt.

Les grilles en Inox quant à elles sont un peu passe-partout. Une grille d’inox de qualité ne rouillera pas et demandera peu d’entretiens. Elle peut favoriser aussi les cuissons plus délicates comme le poisson et les fruits de mers.

Le BTU

Plus c’est haut mieux c’est… Faux ! Un brûleur de de 10 milles BTU peut chauffer plus qu’un 15 milles BTU. Tout dépend de l’isolation de la cuve. Nous avons beau mettre un brûleur de 20 milles BTU, si celui-ci ne peut conserver sa chaleur produite dans un environnement, cela ne vaut pas grand-chose. De plus, vous risquez de consommer une quantité supérieure pour arriver au même résultat qu’un plus petit brûleur dans un environnement bien construit.

Nos coups de cœur

Napoleon P500RSIBPK-3-PHM

Le populaire et versatile P500 de Napoleon. Disponible au gaz naturel et propane, il offre une qualité de construction solide et durable. Fabriqué ici même au Canada, il est l’un des favoris de la foule. Disponible maintenant dans un tout nouveau fini le P500RSIBPK-3-PHM est le choix idéal pour ajouter une touche de renouveau sur votre terrasse.

Broil King BARON490PRO

Le BARON490PRO fabriqué par Broil King est aussi un excellent choix. Avec une réputation qui n’est plus à refaire, le Baron est un appareil puissant et durable qui offre une gamme complète d’accessoires inclus tel que brûleur latéral et la rôtisserie.

Big Green Egg 389760

Très attendue était ce produit parmi la gamme de fumoirs offertes chez JCPerreault. Le 389760 de la compagnie « Big Green Egg » est, encore une fois, un produit possédant des normes de constructions élevés. Une base très stable et robuste. Une finition de bois stylisée ainsi qu’un mécanisme d’ouverture assisté et bien pensé. Des heures de plaisir ! Que ce soit pour griller, fumer, à chaud comme à froid, Le « Big Green Egg » répondra au besoin culinaire des meilleurs chefs.